vendredi 20 janvier 2017

ASSOCIATION TRADITION & PATRIMOINE BORAINS - ASSEMBLEE GENERALE LE 24 JANVIER à 18 h - SALLE GALAXIE -


EN GUISE DE DETENTE..IL VAUT MIEUX EN RIRE.. C 'ETAIT EN 1850


INFORMATIONS LA PLAGNE TOURISME VALLEE - LES PROCHAINS FILMS -





ce lundi en salle de spectacle et cinéma

Deux films avec une surprise "Vaïana" pour tous à la sortie du premier film.
www.73210zimages.fr

Projection gratuite

L'incontournable de ce mois-ci est gratuit !
Voyage dans notre passé.

La Plagne Tourisme Vallée
1139 Avenue de Tarentaise - 73210 AIME LA PLAGNE
tel: 04.79.55.67.00

ECHO DU SAINT BERNARD - CONCERT DE L 'HARMONIE ? C EST DEMAIN SOIR !


LES RECONNAISSEZ VOUS ? AVEC LES NOMS GRACE A JOSIANE - Merci Josiane !

VOUS LES AVEZ RECONNUS

De gauche à droite
Rullier Clément, Rullier Christiane, Arpin-Pont Yvette née Rullier, Arpin-Pont Joseph, Besenval Raymonde née Rullier, Rémy Besenval, Roger Rullier, Juliette Rullier, Malonie Blugeon, Jacky Blugeon, Sabrina Blugeon-Garnier, Josiane Blugeon née Besenval avec Théo son petit fils.
Pierre VILLENEUVE

ASSEMBLEE GENERALE - MIEUX VIVRE DANS SON QUARTIER - ROCHEFORT-BOURGEAT - LE 3 FEVRIER 2017 à 20 h


jeudi 19 janvier 2017

LE N° 296 INFOSNEWS DU 20 AU 27 JANVIER 2017 VIENT DE SORTIR

Featured image
Infosnews Letter #8

Infosnews n°296 - L'hebdo
Du 20 au 27 janvier 2017

Pour lire le mag en ligne
cliquez sur la vignette




L'INCONTOURNABLE:
FREERIDE EXPERIENCE
Val Thorens


À VIVRE :
La coupe du monde de télémark
21-22 Janvier
Telemark World Cup
Méribel

L'art au sommet
Exhibition
Courchevel

GUIDE GOURMAND :
Notre sélection des meilleurs restaurants des 3 Vallées

ET TOUJOURS :
Nos portraits, tests, découvertes...
pour un hiver inoubliable en montagne


 


Haute Tarentaise
Infosnews n°102 - Le mensuel
Janvier 2017

Pour lire le mag en ligne
cliquez sur la vignette




UNE VALLÉE,
DEUX DOMAINES D’EXCEPTION

Les Arcs, Peisey Vallandry, La Plagne (Paradiski)
+
Val d'Isère, Tignes



L'INCONTOURNABLE:
Découverte
L'escalade sur glace
Et les championnats du monde à Champagny-en-Vanoise

CLASSICAVAL
Val d'Isère
16-19/01

ET TOUJOURS :
Nos portraits, tests, découvertes...
pour un hiver inoubliable en montagne

DE NOUVEAUX LECTRICES & LECTEURS SUR LA PLANETE

BIENVENUE CE SOIR A LA COMMUNAUTÉ DE LECTRICES ET DE LECTEURS D 'ÉGYPTE QUI CE SOIR NOUS REJOINT !

SEMAINE PAROISSIALE HAUTE TARENTAISE DU 23 AU 30 JANVIER 2017





EVOCATION DE ROBERT CHEVRONNET, AU BRESIL, SUITE A L' ARTICLE SUR ADRIEN MEREL !

Cher Pierre,


Bravo !!!  Quel bel hommage à Adrien MEREL
Tout à son honneur.


J'ai connu Adrien, dans les années 1956/57,
avec Isidore BERARD, ils faisaient une coupe de bois
pour mon père, ceci à Malgovert vers  la Cave à Canons.
Ils ont commencé, tout à la "pioule", hache assez étroite
pour l'abattage, ils ont fini
la coupe avec une tronçonneuse
"Mac Cullog", couleur jaune !!! Le progrès en marche (pas
celui de Macron).
Ensuite je l'ai revu à Pralognan, avec mon frère Dédé, on
voyageait des grumes pour un scieur de Landry
dénommé "Masmotte". Lui, garde forestier.
De plus il a fait partie de mon bureau avec Luc Valomy,
lorsque que j'étais président des Anciens Combattants,
eux s'occupaient des anciens de 39/45.


Adrien, quelqu'un de bien, affable, humble.


De bons souvenirs qui m'enchantent.

Robert CHEVRONNET




LES DENTISTES EN COLERE SERRENT LES DENTS !


CONCERT HARMONIE - ECHO DU SAINT BERNARD - LA SAGA DES SEVENTIES - J - 2


AVIS DE RECHERCHE...D' ETRANGES CREATURES TRAINENT SINON RODENT SUR LES HAUTS DE LA CÔTE D AIME !

D’étranges créatures ont trouvé refuge dans la forêt de la côte d'Aime....
reconnaissez vous les juvéniles, la mère et l’enfant et le vieillard ?


Photos ? Jeanine Chneider
 SOYEZ VIGILANTS !

ENVIE DE SKI DE FOND ?

AVIS AUX AMATEURS...
La piste de ski de fond de Bourg à Landry (même au delà) est damée.
Coloriage ski de fond a imprimer

LES EAUX THERMALES DE BONNEVAL LES BAINS...DES BIENFAITS QUI SERONT BIENTOT CONTENUS !

BONNEVAL LES BAINS : 

Face au moins 18° extérieur la source  crache toute sa puissance sous des vapeurs éternelles !
LES BIENFAITS DE LA STATION THERMALE
Le Docteur Empereur n’écrivait il pas le 13 aout 1898 «  Notre petite station thermale de Bonneval les Bains commence cette année à prendre un peu d’animation. Les eaux qui s’étaient perdues l’an dernier, ont repris leur cours normal et sont revenues avec leur composition et leur thermalité habituelles.
Une richesse incontestable disait il en appuyant sur le trait… « Les eaux de Bonneval sont sulfatées calciques et légèrement sulfhydriquées…Elles sont en outre chlorurées ferrugineuses, manganésiennes, silicieuses, arsenicales..En fait elles sont richement minéralisées. Le tout sous une température constante de 35°…C’est parce qu’elles sont gazeuses qu’elles s’emploient en bains et surtout en boissons…. Elle est exemplaire contre le cholestérol !
                      Mais alors quelle efficacité ?
Le docteur poursuit « Leur efficacité est surtout puissante contre les chloroses, les anémies, les maladies de la peau, les rhumatismes et les gravelles ! »
Dans un autre rapport de 1886, le docteur Empereur précisait les vertus de cette eau thermale de Bonneval Les Bains et plus spécialement dans son rapport «  dense » de citer les maladies que l’on peut traiter par les eaux de Bonneval :
___Maladies de la peau : les eaux de Bonneval sont aussi puissantes que celles de Saint Gervais pour guérir les affections cutanées et les ulcères de la peau variqueux ou scrofuleux, tels les eczémas les plus rebelles ne résistent pas à leur action…plus de 10 ans d’expérience l’ont démontré !
___Rhumatismes : Les douleurs qui persistent à la suite d’une attaque de rhumatisme articulaire aigu ou à la suite d’un rhumatisme musculaire, guérissent vite avec les eaux thermales de Bonneval Les bains.
___Chloroses et anémies : Le Dr Empereur déclare, sans réserve, que les eaux de Bonneval les Bains sont souveraines contre les chloroses et contre les anémies.
___Gravelle
A cause de leur action sur le rein et de leurs propriétés  diurétiques, les eaux de Bonneval Les Bains sont utiles contre la gravelle et même contre toutes les affections où il est nécessaire d’activer la diurèse. En un mot l’Eau de Bonneval est le vainqueur incontesté et incontestable des affections de la peau.
                  Le Docteur Empereur ! Un visionnaire ?
N’écrivait il pas en 1886 «  il est temps que ces eaux possèdent enfin un établissement digne de leurs précieuses qualités…Elles le seront encore bien plus quand les travaux d’amélioration projetés seront exécutés ! »

Pierre VILLENEUVE

Réf : La Tarentaise d’antan et LES EAUX THERMALES de BONNEVAL LES BAINS par le Dr Empereur.














LA POLLUTION EST DE RETOUR EN HAUTE TARENTAISE DEPUIS CE MATIN !




LA PRESSION FISCALE EN HAUTE TARENTAISE

LA PRESSION FISCALE COMPARÉE EN HAUTE TARENTAISE
Le paradoxe subsiste. En effet a à la suite de la création des communautés de communes, cette nouvelle collectivité a pris en charge des services assurés initialement par ces communes intégrées au sein de la communauté de communes.
La logique aurait voulu, puisque les communautés de communes taxent les contribuables pour faire face à ces services, que les communes se déchargeant de charges relativement importantes, réduisent la pression fiscale. En fait si vous additionnez les impôts locaux : taxe d'habitation et foncier bâti, plus le montant du rôle de la communauté de communes vous constaterez que, quelle que soit la commune, les impôts locaux n'ont pas eu pour effet de diminuer...
Chaque collectivité a bien profité de cette nouvelle manne en affectant ces dépenses transférées à la communauté de communes afin d'engager de nouvelles dépenses...sur le dos des contribuables !.
Le temps n'est il pas venu de baisser les taux, de desserrer l'étau et de revenir au "raisonnable" ? Ne faut il pas arrêter la frénésie de toujours augmenter ? Ne faut il pas diminuer les dépenses au lieu d'ajouter la pression fiscale devenue insupportable ?
Pierre VILLENEUVE
le tableau ci joint est extrait du journal VAL JOLI - SEEZ - 2016



UNE BIEN BELLE BANDE DESSINEE ENTRE SUCRE GLACE ET MERENGUE ! Merci à Annick GAIDET !






mercredi 18 janvier 2017

UN TEXTE POUR BIEN DORMIR...NUIT DE NEIGE...DE Guy de MAUPASSANT !



TRUC ET ASTUCE ...IL FALLAIT Y PENSER

Voici pourquoi vous devez toujours mettre une pièce au congélateur avant de quitter votre domicile

Images
            intégrées 2
Cela vous est-il déjà arrivé de rentrer de voyage et de constater que toutes vos horloges étaient déréglées?
Il ne faut pas longtemps pour réaliser que tout cela est dû à une coupure de courant. Et il est très difficile de savoir combien de temps cette panne a duré et si elle a pu endommager les produits qui se trouvaient dans votre réfrigérateur. Ils ont très bien pu être décongelés, être périmés, mais avoir gelé à nouveau.
Mais à partir de maintenant, rappelez-vous d’une chose que vous pouvez utiliser chaque fois que vous quittez votre domicile.
Cela peut sembler étrange, mais tout ce dont vous avez besoin c’est d’une tasse, d’une pièce de monnaie, et d’eau!
Dans un post Facebook un « inventeur », nommé Shiela Pulanco Russell, raconte pourquoi tout le monde devrait faire ce geste simple, et en fait la démonstration:
« Mettez une tasse d’eau dans le congélateur. Attendez une heure pour que l’eau gèle, puis ajoutez une pièce de monnaie sur le dessus avant de laisser le tout dans le congélateur.
De cette façon, quand vous rentrez chez vous, vous pouvez savoir si votre nourriture a mal tourné, puis gelé à nouveau, ou si elle est restée congelé tout le temps où vous étiez parti.
Si la pièce est tombée au fond de la tasse, cela signifie que tous les aliments ont eu le temps de décongeler, et que vous devez les jeter. Mais si la pièce est toujours sur le dessus, c’est que tout va bien.
C’est aussi une bonne idée de laisser cette tasse systématiquement dans le congélateur – comme cela, si l’électricité s’arrête, vous serez toujours sûr de pouvoir consommer ou non vos aliments en toute sécurité! »
Simple, efficace et pas cher! Un autre avantage: cette technique est favorable à l’environnement car elle vous permet de ne pas jeter inutilement de la nourriture tout à fait consommable.
S’il vous plaît partagez cette bonne astuce

LA PHOTO DU SOIR...AVEC MUMU !

Merci MUMU de cette belle photo évocatrice pour ...un prochain pique nique ?

QUAND ADRIEN MEREL A ACCEPTE DE NOUS OUVRIR LE LIVRE DE SA VIE ! ASSUREMENT UN HOMME D' HONNEUR !


Cette photo de famille nous a été prêtée par Dominique la fille ainée d'Adrien et Diana..Merci Dominique
ADRIEN MEREL NOUS INVITE A SUIVRE SA TRACE…
            VÉRITABLE PARCOURS DU COMBATTANT !
    UN CHEMIN DE VIE A VOUS COUPER LE SOUFFLE !

En ce lundi 16 janvier 2017, les soleils allaient une fois de plus, une fois encore contourner ces sommets si chers au cœur d’Adrien MEREL. La courbe et le zénith des rayons allaient se poser dans le silence de l’après midi sur les plis et rides de Mâcot, son village natal. Oui c’est sous la protection de Saint-Nicolas, au plus prés de l’église macôtaise, au bord de cette route spirituelle appelée « les chemins du Baroque » qu’en 1925, Adrien deviendra le 9° enfant, d’une bien belle famille de 12 enfants.
                                         ************************
Adrien nous accueillait avec cette émouvante modestie silencieuse. Son corps épousait les formes du temps, les yeux n’en pouvaient plus de voir, tant il avait subi tant d’évènements, par contre sa mémoire était rangée dans cette bibliothèque vivante qu’il conserve précisément dans sa tête avec cette clé dont lui seul en connait la serrure. Le livre de sa vie pouvait s’ouvrir, Diana son épouse nous autorisait à laisser savourer ces parfums d’une pâtisserie exquise, comme pour donner du baume à Adrien, nous invitant à la table familiale…Quel honneur !
                                  C’était au temps des folles années
« Nos parents tenaient à ce que nous obtenions le Certificat d’Etudes Primaires… Aussi j’ai été à l’école de Macôt avec Mme Porcheron à la petite école et avec Mr Fechoz à la grande école. Nous étions 12  enfants, 3 vaches, quelques poules et lapins et un jardin à la dimension de cette famille nombreuse. Dés l’âge de 14 ans je suis devenu berger et très tôt manœuvre dans les mines de charbon d’Aime et de Macôt à – la grangette –
 Là je poussais les wagonnets en bois  sur les rails. Il fallait les pousser à 4 pattes dans la boue car les galeries étaient basses. Ensuite j’ai été berger parmi une vingtaine  à Forclaz vers Champagny. Là il y avait 80 vaches de plusieurs propriétaires à garder… à la montagne de la Plagne il y avait 200 têtes.
Les journées se déroulaient dés 3 h du matin pour finir le soir tard. Il fallait traire 25 vaches chacun 2 fois par jour, aider le fromager,  soigner mais aussi s’occuper des pachons tous les 3 jours !
Le soir le temps du repos et un peu de répit Adrien pouvait se nourrir avec du lait, de la polenta, de la soupe, du lard et du sérac. «  Pour se laver on descendait à La Plagne..Là il y avait un captage d’une canalisation d’eau c’était..Au Dou du Pra !
Ensuite je suis devenu bûcheron, j’étais payé à la stère et tout à la hache ! J’avais ma Piaule et ma Piauletta…mes haches quoi !  Il fallait abattre les arbres, les écorcer, les ébrancher et enfin les rendre au port du camion, tout en les flottant, les tirant, les trainer…. C’était plus facile quand il pleuvait les troncs d’arbres glissaient ! »
                             Défendre la terre de France
Adrien deviendra mineur dans les mines de La Plagne : La Société PENAROYA « j’avais 18 ans en 1943 et l’ingénieur se dénommait Gouloubinov. Je perforais les galeries au marteau piqueur, au burin. Je faisais sauter la roche. Nous étions pour beaucoup des réfractaires au STO en Allemagne. L’Ingénieur détestait les allemands. Nous cachions des armes, des munitions des maquisards, nous avions des faux papiers d’identité. A l’heure du parachutage de La Plagne nous étions présents afin de récupérer les matériels. Puis je suis parti à Pussy, je voulais me battre pour ma terre de SAVOIE ET DE FRANCE., avec le groupe franc de Moutiers. J’ai rejoins la section Féchoz et rencontré le colonel Vergezac, le grand chef des FFI, de la Résistance en Tarentaise. Il me confiera une mission de porteur de messages. Plus tard j’allais participer à la libération de Séez en 1944. »
                          Adrien s’engage au 7°B.C.A.
« Je me suis engagé dans les troupes alpines pour la campagne 1944-45, au 7°BCA à la section Tordo. Je voulais également devenir moniteur de ski et guide de montagne. Je suis entré à l’EHM d Chamonix et en février 1946, j’ai été admis au grade d’aspirant guide et moniteur de ski auxiliaire. J’ai également été affecté en Autriche pendant une année ».
                        Adrien rentre dans les EAUX & FORETS

« En quittant mes obligations militaires je voulais devenir garde forestier et ai réussi le concours. Nommé à Pralognan La Vanoise, j’ai terminé ma carrière comme garde forestier à Bourg Saint Maurice. »
                                   Autre chose Adrien ?
Bien sur …et ses yeux se tournent vers Diana, son épouse depuis le 16 aout 1952. Une femme de toutes les qualités qui a su tenir son nid face à  la carrière exceptionnelle d’Adrien. Ils ont eu quatre enfants avec deux filles Dominique et Christiane et deux garçons avec James et Bertrand. «  J’ai toujours fait face, j’ai toujours filé droit dans le pentu, j’ai toujours su m’adapter et improviser. La chance m’a accompagnée ». Adrien pense à ses camarades tombés sous les balles à côté de lui tout en jetant un œil sur la médaille d’Honneur – secouriste en montagne- et celle de la section des Guides de Pralognan La Vanoise.
Demain sera un autre jour puisque Adrien et Diana parlent déjà de célébrer ces noces de Chêne, puisque ensemble, 65 ans, depuis 1952…
Mais l’histoire ne dit pas si tous les deux,  reviendront en Toscane à Santa Fiora, pays de l’enfance de Diana !


Pierre VILLENEUVE


Nota : vous aurez l’occasion de découvrir, dans quelques temps, sur mon blog, l’engagement d’Adrien durant la drôle de guerre de 1939-45 .
Mais ça c’est une autre histoire !
Merci à vous Adrien, merci à vous Diana, merci à Claude Germain vice - Président des anciens combattants et à Gaby, opérateur au magnéto, qui m’accompagnaient.



Adrien, entouré de Claude Germain et Gaby


les photos en noir et blanc datent de l'époque ou Adrien effectuait son engagement militaire au 7°BCA en AUTRICHE -